23 février 2009

Vanité

Vanité

 

Automatisme

De l’écriture et des sens

En forme d’isthme

Entre conscience et inconscience

Entre réalité et songe

Tu es planté là, telle une forteresse inexpugnable

Dans le cancer qui ronge

Le désir inatteignable

 

Erotisme

Du fantasme naissant

Au sein du cataclysme

De l’égo, chiendent turgescent

De la vanité de la condition humaine

Tu es le vain automatisme de la déraison

De l’âme catéchumène

En attente du baptême des saisons

 

Mimétisme

Des chairs en pâmoison

Victimes des automatismes

Des liqueurs et des poisons

De l’océan des désirs profonds

Tu es le vrai point d’égalité pour tous les hommes

A l’extraction noble ou des bas-fonds

Pauvre hères à l’illusion de surhomme…

 

Hugo

Genève

Février 2009

Posté par 78 Hugo à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Vanité

Nouveau commentaire